REGARD DU CONTE

59 avenue de la République

75011 Paris

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.regard-du-conte.com


L'association REGARD DU CONTE a été créée en 2009 afin de permettre de diffuser la pratique des contes auprès des professionnels  en gérontologie et des aidants familiaux.

EFFETS

"Tous étaient souriants."

Les observations  sont concordantes : une amélioration sensible de l'humeur du groupe, une atténuation des signes d'anxiété et d'humeur dépressive et voici quelques unes des appréciations verbales des participants «C'est sympathique. J'ai l'impression que ça fait travailler la mémoire». «Cela me pousse à chercher des choses dans le dictionnaire. A renouveler». «C'est inhabituel, ça détend.»«Cela oblige à se concentrer, à faire des efforts de mémoire, ça aide à réfléchir, faire des phrases, chercher des repères avec exactitude. C'est stimulant.»Le retour des aidants familiaux a confirmé ces appréciations.

Articles 

Un atelier conte dans une institution pour personnes agées : du pourquoi au comment

REVUE DE PSYCHIATRIE ET DE PSYCHOLOGIE MEDICALE n°79 oct. 2004 

    Un atelier de médiation thérapeutique à travers le conte dans une institution pour personnes âgées, permet de construire un groupe, d'établir une relation de bienveillance entre résidents et praticien, de lutter contre l'isolement et 1 terme l'exclusion. De plus il facilite l'amorce d'un travail individuel en offrant un accès singulier à l'imaginaire et au travail de mémoire qui passe par l'expérience de soi, des autres et de la culture identitaire. Ainsi du côté des personnes âgées institutionnalisées se tissent un réseau social et créatif, du côté des soignants émergent de nouveaux regards et une mutualisation de moyens.

Sollicitation psychoaffective et des ressources cognitives par les contes de fée pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer

 REVUE FRANCOPHONE de GERIATRIE ET GERONTOLOGIE n° 149 nov.2008                              

La sollicitation psychoaffective et des ressources cognitives par les «Contes de Fées» est une approche novatrice de prise encharge non-médicamenteuse de la maladie d'Alzheimer. Elle a pour but de sortirle patient de la réalité quotidienne de samaladie et de le transporter vers un monde magique. Ainsi que de jouer sur ses capacités résiduelles selon Le principe de plasticité cognitive. Dans ce travail préliminaire, nous avons comparé un groupe de 12 patients MA ayant participé à notre pro- gramme à un groupe contrôle de 9 sujets MA. Le traitement des données du « gain score» a démontré que te groupe stimulé à amélioré ses performances aux fluences catégorielles contrairement au groupe contrôle. L'évaluation de l’humeur n'a pas été statistiquement significative, néanmoins, l'analyse qualitative des données fait ressortir des tendances au bénéfice. Ces effets iraient dans le sens d'une atténuation de l'anxiété et de la dépression pour le groupe expérimental à l'inverse du groupe contrôle. Nous devons prendre en compte quelques limitations méthodologiques. Un échantillon plus conséquent ainsi qu'une batterie 

de tests plus complète aurait probablement permis d'observer des résultats plus probants. L'analyse qualitative des données nous encourage également à répéter l'expérience.


Conter en C.A.N.T.O.U. Étude surdes effets d'atelier de contes auprès de personnes institutionnalisées atteintesde maladie d'Alzheimer évoluée


REVUE FRANCOPHONE de GERIATRIE ET GERONTOLOGIE n° 160 déc. 2009


 

L’article présente une recherche pluridisciplinaire en psychologie et anthropologie qui s'inscrit dans une tentative d'évaluation des thérapies non médicamenteuses auprès de malades d'Alzheimer. Il s'agit de mettre à jour et d'interroger les effets bénéfiques des activités non médicamenteuses de médiation culturelle comme alternative permettant de diminuer l'angoisse. L'étude a porté sur 4 sites, 154 patients, 8 groupes, elle a durée 2 ans avec 12 séances de conte (une tous les 15 jours) pour chaque groupe. L'étude psycho-sociale basée sur La randomisation, avec un groupe témoin et un groupe conte, a utilisé une série de tests (Démotivation P. Thomas, GDS-15 items - dépression-, Estime de soi, Qoll-AD, NPI). Un organisme indépendant, en a tiré les résultats statistiques. L'étude anthropologique comporte une observation des séances, des interviews avec les soignants, les référents (personnels qui encadraient et assistaient à l'atelier), les conteurs et des familles. Nombres des hypothèses formulées au départ de cette étude on été validées, même s'il reste encore certaines interrogations, afin que cet atelier puisse être validé au rang des thérapies non médicamenteuses pour les personnes atteintes par la MA.


 

 

Source : Extrait du site www.regard-du-conte.com, le 18 octobre 2010 




 


 

Ajouter un Commentaire